FCPE Boulogne-Billancourt

vendredi 07 décembre

Communiqué : La FCPE 92 appelle le gouvernement à écouter les inquiétudes et les revendications des lycéens

La FCPE 92 appelle le gouvernement à écouter les inquiétudes et les revendications des lycéens inquiets pour la poursuite de leurs études et la prise en compte de leurs choix d’orientation.

Elle invite les parents à être présents afin de veiller à ce que, d'une part, la protection de tous les lycéens soit assurée et que, d'autre part, celles et ceux qui le veulent puissent manifester.

La FCPE 92 demande à tous les lycéens de faire preuve de la plus grande retenue et de ne pas céder aux tentatives d’instrumentalisation d’éléments extérieurs, dont les intentions n’ont rien à voir avec les inquiétudes exprimées et qui brouilleraient leurs revendications.

La FCPE 92 condamne toutes les violences commises d’où qu’elles viennent.

Elle demande que soient mis à disposition des élèves des lieux de discussion pour la tenue de leurs assemblées générales à l’intérieur de leurs lycées.

 

Posté par fcpebb à 09:55 - - Commentaires [0] - Permalien [#]


jeudi 06 décembre

Centres de loisirs : Le Parisien s'intéresse aux conditions d'accueil de nos enfants

7960929_01781022-f7f4-11e8-8c9c-db186668b4ee-1_1000x625

Dans un article du 04/12, le Parisien donne la parole aux parents du groupe scolaire Billancourt sur le manque d’encadrement en centres de loisirs.

Les réponses de Frédéric Morand, adjoint au Maire en charge de la jeunesse, sont savoureuses : après avoir comparé les parents boulonnais aux gilets jaunes, il justifie la situation par le retour à la semaine de quatre jours (qui avait pourtant été présentée par la mairie comme la solution à tous les problèmes de recrutements) ; il explique que l'encadrement de nos enfants en centre de loisirs est moins bien rémunéré que la livraison de pizzas ; et il estime que les parents devraient se satisfaire de ne plus être à 35 ou 40 enfants par animateur, comme c'était le cas à la rentrée.

Tout cela est-il vraiment sérieux ?

http://l.leparisien.fr/ibx-Nq

Posté par fcpebb à 13:08 - - Commentaires [0] - Permalien [#]

lundi 03 décembre

Cantines : un premier pas vers la réduction et le traitement des déchets

7520070_0627bc20-0020-11e8-9cab-7c6ce2e45855-1_1000x625

Dès la rentrée 2016, la FCPE de Boulogne-Billancourt a proposé à la municipalité une démarche active de réduction et de traitement des déchets dans les cantines de la ville.

En effet, 10 millions de tonnes de nourriture sont gaspillées chaque année en France. A l’échelle de la ville de Boulogne-Billancourt, 1,275 million de repas sont servis chaque année dans les cantines. On pourrait économiser l’équivalent de 100 000 repas en agissant contre le gaspillage.

Par ailleurs, les gros producteurs de déchets ont l’obligation de traiter et valoriser leurs déchets depuis la loi Grenelle 2. A Boulogne, les biodéchets produits en cuisine et à la fin des repas ne faisaient l’objet d’aucun tri ni action spécifique (compost, biogaz). C’est pourquoi nous avons proposé de faire appel à une entreprise pour la collecte et le traitement des déchets.

Dans un premier temps, en janvier 2017, la municipalité a mis en place des actions pour lutter contre le gaspillage et réduire les déchets dans quelques écoles. Des tables de tri ont été installées à l’école élémentaire Jean-Baptiste Clément, puis dans trois autres établissements. A la fin de leur repas, les élèves trient leurs déchets : un bac pour les emballages plastiques, un pour les restes alimentaires et un pour le pain. Objectif : sensibiliser les enfants au gaspillage alimentaire.

Depuis le mois de novembre 2018, la collecte des déchets a enfin débuté. GPSO, en liaison avec le SYCTOM (Syndicat de traitement des déchets de l’agglomération parisienne), a mis en place la collecte des déchets alimentaires, et leur recyclage par méthanisation. Malheureusement seuls quatre groupes scolaires sont concernés!

Nous saluons cette avancée et espérons qu’elle sera rapidement étendue aux autres écoles de Boulogne-Billancourt.

Posté par fcpebb à 14:30 - - Commentaires [0] - Permalien [#]

vendredi 30 novembre

Exigeons des conditions d'accueil correctes en centre de loisirs!!

La ville de Boulogne-Billancourt doit honorer ses obligations légales et réglementaires concernant le taux d'encadrement en Centres de Loisirs le mercredi.

Depuis la rentrée, la municipalité promet des recrutements, mais la situation est toujours aussi critique.

Avec une moyenne d'un animateur pour 18 enfants, et même d'un pour 22 il y a quelques semaines, nous restons très loin du taux d'encadrement légal d'un animateur pour 12 enfants.

Ce manque d’animateurs entraîne, dans différents centres de loisirs de la ville :

  • Un risque pour la sécurité de nos enfants,
  • Un risque de défaillance et une moins bonne disponibilité des animateurs surchargés,
  • Une absence de véritable programme pédagogique et des sorties annulées.

Exigeons des conditions d'accueil correctes pour nos enfants!!

Signez la pétition initiée par les parents d'élèves PEEP, FCPE et EMP de l'école Billancourt :

Signez la pétition

La mairie de Boulogne Billancourt: BESOIN D'ANIMATEURS A BILLANCOURT LE MERCREDI

https://www.change.org

 

Posté par fcpebb à 17:41 - - Commentaires [0] - Permalien [#]

jeudi 29 novembre

Silence, on lit!

99272bc82a7ec863a844efe37239c0c8-silence-lit-quand-l-ecole-se-met-en-pause

Une nouvelle pratique se généralise dans certains établissements scolaires : "Silence, on lit!".

L'idée est très simple : chaque jour, un temps de 15 minutes est réservé à la lecture en début d'après-midi. Tout le monde stoppe son activité et se plonge dans le livre de son choix, en silence... les élèves, mais aussi les enseignants, les animateurs, et tous les adultes présents.

Ce dispositif permet aux élèves de prendre goût à la lecture , et aux enseignants de retrouver des classes plus calmes en début d'après-midi.

La FCPE de Boulogne-Billancourt propose aux écoles de la ville de mettre en place ce dispositif en fin de pause méridienne, de 13h30 à 13h45.

Posté par fcpebb à 14:54 - - Commentaires [0] - Permalien [#]


mardi 27 novembre

Encadrement des enfants en centre de loisirs : il manque toujours des animateurs!!

Sans réponse à notre courrier du mois dernier, nous avons de nouveau interpelé la municipalité, concernant le manque d'animateurs dans un certain nombre de centres de loisirs de la ville.

Voici le courrier adressé aujourd'hui à Monsieur le Maire de Boulogne-Billancourt, et cosigné par les quatre associations de parents d'élèves de la ville : la PEEP, la FCPE, l'UNAAPE et l'EMP.

 

Monsieur le Maire,

Notre attention a été appelée sur l’absence de personnels encadrants en nombre suffisant pour gérer dans de bonnes conditions les activités proposées à nos enfants dans plusieurs CLSH de la ville.

En effet, la loi prévoit un adulte pour 14 enfants et vous vous êtes engagés sur le chiffre d’un pour 10 enfants. Or, dans plusieurs centres de loisirs de la ville, aucun de ces deux ratios n’est aujourd’hui atteint.

Nous savons que le recrutement de ces personnels est complexe. Mais nous sommes particulièrement inquiets : à travers les chiffres émanant de certains centres, il apparaît que les conditions de travail de certains animateurs ne permettent pas une prise en charge convenable des enfants, remettant ainsi en cause la sécurité de ces derniers.

Pourrions-nous nous rencontrer pour échanger sur les décisions et actions choisies afin de remédier à cet environnement anxiogène pour les familles concernées, et être en mesure de les rassurer le plus rapidement possible ?

Dans cette attente, nous vous prions d’agréer, Monsieur le Maire, l’expression de nos considérations distinguées.

Sandrine TOUJAS
Présidente de la PEEP Boulogne-Billancourt

Bertrand RUTILY
Président de la FCPE Boulogne-Billancourt

Anne MOLARD
Présidente de l’UNAAPE Boulogne-Billancourt

Nathalie THILLOY
Présidente de l’e-mp, éducation motivation parents

Posté par fcpebb à 13:34 - - Commentaires [0] - Permalien [#]

lundi 12 novembre

Pour une sectorisation des écoles du Trapèze

Dans le quartier du Trapèze, trois écoles de Boulogne-Billancourt ont une particularité : elles n'ont pas de sectorisation définie. La mairie inscrit les familles où bon lui semble, sans se référer à leurs adresses. Depuis plusieurs années, la FCPE demande que des secteurs soient définis pour ces trois écoles : l'école Doisneau, l'école des Sciences et de la Biodiversité, et l'école du Numérique. Chaque année, la municipalité remet cette décision à l'année suivante, et se garde la possibilité d'affecter les familles comme elle le souhaite. C'est ainsi que des familles résidant au pied de l'école Robert Doisneau sont scolarisées à l'école du Numérique, à quinze minutes à pied.

L'année dernière, cette situation avait entrainé de sérieuses difficultés : toutes les nouvelles familles avaient été inscrites à l'école du Numérique, ce qui avait entrainé d'importantes baisses d'effectifs dans les autres écoles, et le risque de fermetures de classes. Nous avions du nous mobiliser pour que les familles soient transférées au cas par cas dans un établissement plus proche de leur domicile, alors qu'il aurait été plus simple de prévoir une sectorisation équilibrée dès le départ.

Cette année encore, la municipalité refuse de définir des secteurs pour ces écoles. Il nous a été répondu que les familles pourraient solliciter les élus pour demander un transfert. Pourquoi mettre les familles en position de demander une faveur simplement pour être scolarisées à proximité de leur domicile? Ce devrait être la moindre des choses! Et ce n'est pas très juste pour les parents qui n'auraient pas cette information.

C'est pourquoi, dans un souci de transparence, la FCPE demande que des secteurs soient enfin créés pour chaque école. Les familles résidant à l'ouest de l'avenue Emile Zola pourraient par exemple être scolarisées à l'école Robert Doisneau ; celles résidant entre Emile Zola et la rue de Meudon à l'école des Sciences et de la Biodiversité ; et les familles résidant à l'est de la rue Nationale pourraient être scolarisées à l'école du Numérique. Cette cohérence géographique permettrait également une plus grande stabilité des effectifs.

Posté par fcpebb à 15:08 - - Commentaires [0] - Permalien [#]

vendredi 09 novembre

Non aux suppressions de postes dans le second degré!

La FCPE appelle les parents d'élèves à se mobiliser le 12 novembre contre les suppressions de postes et à rejoindre les cortèges syndicaux pour exiger des moyens pour l'Education nationale.

Au moment de la mise en oeuvre de réformes d'ampleur pour notre système éducatif, le gouvernement fait le choix de réduire le nombre de postes dans le second degré. Ce choix est d'autant plus incohérent que dans les réformes du bac et du lycée général et technologique, comme dans la réforme de l'enseignement professionnel, l'accompagnement des élèves est présenté comme central aussi bien pour leur réussite que pour construire leur parcours d'orientation. Or cet accompagnement nécessite des adultes formés et en nombre suffisant auprès des jeunes.

Réduire le nombre de postes, c'est aussi faire le choix de l'aggravation des inégalités ; inégalités dans l'offre éducative des établissements ou encore dans l'accès à un service public de proximité. La diminution annoncée du nombre de CIO en est un exemple criant.

L'éducation n'est pas une charge, mais un investissement pour l'avenir afin que notre école cesse d'être le lieu où se renforcent les inégalités sociales.

Posté par fcpebb à 10:15 - - Commentaires [0] - Permalien [#]

mercredi 07 novembre

Classes à Horaires Aménagés à Boulogne-Billancourt

Les élèves de Boulogne-Billancourt ont la chance de pouvoir profiter d'une Classe à Horaires Aménagés Musique (CHAM - Ecole élémentaire Billancourt et Collège Landowski) et d'une Classe à Horaires Aménagés Danse (CHAD - Ecole élémentaire Ferdinand Buisson et Collège Jean Renoir). La FCPE de Boulogne-Billancourt est très attachée à ces dispositifs, et convaincue de leur importance pour démocratiser l’accès à la culture.

Pour compléter le dispositif, l'Union Locale FCPE a fait trois propositions à la Directrice Académique et à la municipalité : la première porte sur le fonctionnement actuel des classes CHAD ; la seconde porte sur le suivi des classes CHAM et CHAD après le collège ; la troisième porte sur la possibilité de créer une Classe à Horaires Aménagés Sport (CHASE), comme il en existe dans d’autres départements.

Concernant les classes CHAD : nous constatons depuis plusieurs années que le dispositif est en difficulté. Les CHAD sont en sous-effectif à Jean Renoir alors que de nombreux candidats (issus de l’école élémentaire Ferdinand Buisson) ne sont pas retenus par le conservatoire. Ce dernier sélectionne souvent des élèves scolarisés dans d’autres établissements, notamment dans des collèges parisiens, ou dans le privé. Nous regrettons ce fonctionnement qui pénalise le collège Jean Renoir et fragilise le dispositif. Si le conservatoire ne peut adapter son niveau d’exigence au grand nombre de places vacantes, il pourrait être possible d’élargir le dispositif à un autre établissement. L’école de danse de Boulogne, par exemple, se situe dans les mêmes locaux que le conservatoire et propose également un enseignement de qualité.

Concernant le suivi des classes CHAM et CHAD après le collège : nous regrettons que ces dispositifs ne soient pas suivis au lycée. Les élèves qui souhaitent poursuivre ces parcours sont obligés de rejoindre un établissement parisien à l'entrée en seconde. C’est regrettable pour les établissements boulonnais qui voient parfois partir certains de leurs meilleurs élèves. Il nous semblerait préférable que des classes CHAM et CHAD soient proposées dans l'un des lycées boulonnais. Cette option pourrait être étudiée, soit pour le lycée Jacques Prévert, soit pour le nouveau lycée.

Concernant les classes CHASE : de nombreux parents regrettent qu'il ne soit pas proposé de Classes Horaires Aménagés Sport à Boulogne-Billancourt. Le club omnisports de Boulogne-Billancourt, l’ACBB, a un rayonnement régional voire national de premier ordre. Certaines sections proposent des entrainements spécifiques  pour les élèves en CHASE, mais les collèges boulonnais ne prévoient pas cette possibilité - les jeunes concernés sont donc scolarisés à Paris, ou dans le privé. Nous sommes convaincus qu'avec la place prépondérante du sport dans le cœur des jeunes boulonnais, et la forte implantation de l'ACBB, une Classe Horaires Aménagés Sport rencontrerait un réel succès. Ce serait un vrai plus pour les jeunes boulonnais, qui souhaitent mener de front leur scolarité et leur carrière sportive, et sont parfois obligés de renoncer à cette dernière faute d'une organisation adaptée. Ce serait également un formidable projet pour le collège concerné, et une dynamique qui profiterait à tout l’établissement. Et, à quelques années des Jeux Olympiques Paris 2024, la création d’une classe CHASE dans le département des Hauts-de-Seine nous semblerait avoir tout son sens.

Posté par fcpebb à 15:12 - - Commentaires [0] - Permalien [#]

Aménagements aux examens pour les enfants en situation de handicap

Si votre enfant se présente à un examen ou concours au cours de l'année 2018-2019 et s’il est porteur d’un handicap défini à l'article du code de l’action sociale, il  peut bénéficier d’aménagements des conditions de passation des épreuves d'examen.

 

Les demandes d'aménagements  sont à faire au plus tard entre le 14 novembre et le 30 novembre 2018, selon les examens professionnels, bac ou brevet (D.N.B.).

 

  • 14 / 11 / 2018 : Pour les examens professionnels -> C.A.P. / B.E.P. / D.I. / Bac PRO / B.P. et B.T.S.

  • 23 / 11 / 2018 : Pour les bacs généraux et technologiques Classe de terminale seulement si modification des aménagements demandée pour les épreuves anticipées de première.

  • 30 / 11 / 2018 : Pour les épreuves anticipées des bacs généraux et technologiques et du D.N.B.

 

La famille doit impérativement envoyer un dossier complet au service médical en faveur des élèves de la D.S.D.E.N. des Hauts-de-Seine.

 

Toutes les informations et documents à remplir sont accessibles à l'adresse suivante : http://www.ac-versailles.fr/cid109575/amenagements-des-conditions-d-examens-et-concours.html

 

Les demandes peuvent aller du tiers temps supplémentaire à la présence d'un lecteur/scripteur ou scripteur uniquement, demande d’un ordinateur avec des logiciels adaptés.

 

Les élèves en dispositif ULIS et SEGPA peuvent aussi bénéficier d'aménagement. Ceux-ci ne sont pas appliqués automatiquement, il faut penser à les demander.

 

Ces aménagements sont prévus pour que chaque élève en situation de handicap soit dans des conditions favorables pour passer son examen.

 

Les dossiers seront examinés par le médecin de la MDPH qui transmettra son avis au Service Inter-académique des Examens et Concours (SIEC) et au candidat en mars 2019.

 

Attention : les aménagements en classe ne donnent pas droit automatiquement aux mêmes aménagements pour les examens. Il ne faut donc pas oublier de faire les demandes. Seules les familles ayant déposé un dossier pourront faire des recours (en cas de refus).

 

Les élèves présentant une déficience auditive, du langage ou de la parole qui se présenteront au baccalauréat peuvent demander une dispense totale ou partielle (écrit ou oral) des épreuves de langues vivantes.

Le formulaire est à demander lors de la réception du dossier d’inscription aux épreuves. Il n’est pas fourni dans le “kit de base”.

Selon les études supérieures envisagées, il est préférable de ne demander qu’une dispense partielle afin de ne pas se fermer des portes lors des demandes d’inscriptions dans certaines filières universitaires ou écoles (commerce par exemple) qui demandent un certain niveau en langue.


Enfin, les aménagements au baccalauréat ou durant l’année scolaire au lycée peuvent se perpétuer au cours des études supérieures. La demande sera à faire par  votre enfant (majeur le plus souvent) auprès du pôle santé des universités ou autres établissements.

 

Pour toute question que vous auriez face aux démarches à accomplir, n’hésitez pas à vous rapprocher de l’équipe FCPE de votre établissement qui transmettra à la référente Adaptation Scolaire Handicap.

Posté par fcpebb à 15:00 - - Commentaires [0] - Permalien [#]